Rui Gonçalves
Cabinet de Thérapies Brèves

Nous appeler :

Changer pour être mieux

Rui Gonçalves
Cabinet de Thérapies Brèves

Savez-vous faire la différence entre maîtrise et contrôle ?

Savez-vous faire la différence ?

Changer pour être mieux !

Dans mon expérience en cabinet, je rencontre souvent bien des confusions entre des concepts importants qui nous influencent au jour le jour, qui nous conditionnent dans nos manières d'agir.

« Bonjour,

Je suis Rui Gonçalves,
psychopraticien en thérapies brèves. »

En effet, la façon de penser combinée à nos émotions va créer un construit psychique nommé sentiment. Autant l'émotion, comme le mot l'indique, est ce qui nous meut, met en mouvement (comme le moteur), autant les pensées orientent et fixent la direction du mouvement (comme le volant et les roues). Si les émotions durent quelques secondes, les sentiments peuvent vivre en nous pendant des années.

Certains mots/concepts fortement connotés ancrent des sentiments précis qui nous canalisent dans nos comportements, et nous conditionnent dans nos réactions dans telle ou telle situation. J'appelle ces mots les gros mots, qui nous font toujours réagir. Un exemple est le mot "vacances". Quelle que soit la connotation qu'a ce mot pour vous il n'est pas neutre. La plupart des gens éprouvent immédiatement de la joie (qu'un sourire révèle), plus rarement de la tristesse, mais à ma connaissance jamais personne n'est indifférent à ce mot.

Il existe d'autres mots qui ont pour caractéristique d'être des synonymes et d'avoir des sens bien proches. Toutefois, les différences subtiles entre deux mots peuvent changer radicalement notre manière de nous comporter.

Par exemple, la différence entre maîtrise et contrôle.

Dans ce qui nous intéresse du travail psychothérapeutique, l'idée de maîtrise concerne le travail sur soi, la maîtrise des techniques apprises comme la respiration ou la méditation, certains gestes ou postures (yoga ou arts martiaux, par exemple), ou bien de ses pensées et émotions, et ainsi se mettre en disposition pour vivre ce qui se présente. Il s'agit essentiellement d'être maître de son corps selon les circonstances et événements traversés.

Le contrôle est la main mise, la saisie et le blocage que l'on a sur soi et son environnement pour faire face à ce que l'on redoute, à ce qui nous fait peur. C'est essentiellement le moyen de prendre le pouvoir sur son environnement et les interactions pour contenir l'autre et de se contenir soi-même pour ne pas être débordé par les émotions et pensées qui jaillissent en nous  en situation de danger ou crise.

Mais, chercher à contrôler soi-même ou son environnement ne fonctionne pas, ou demande un effort de plus en plus énergivore, qui va absorber de plus en plus de nos ressources psychiques. Se braquer face au danger ne règle pas ce danger. S'opposer de manière frontale et tendue, augmente le stress et la violence contre soi et les autres.

Un excellent exemple de maîtrise, d'adaptation et de plaisir face au danger est celui du surfeur.
Celui-ci ne peut pas et ne cherche pas à contrôler la vague, c'est impossible, d'autant plus que cela lui retirerait tout le plaisir du surf.

En effet, maîtriser sa planche pour pouvoir glisser sur la vague lui permettra d'en retirer beaucoup de plaisir et lui assurera la sécurité, bien que relative mais beaucoup plus efficace, d'accompagner la vague, sans la prendre de front, et de beaucoup s'amuser.

La vague, elle est comme elle est. Le pouvoir du surfeur lui vient de son travail sur lui-même, sur sa propre technique et le plaisir de vivre l'instant présent dans la souplesse et l'adaptation. S'il avait cherché à contrôler la vague, il aurait perdu toute la joie de la surprise et de la progression. Il aurait limité ses possibilités et peut-être même réduit l'intérêt du surf à pas grand chose.

Ainsi, choisir d'apprendre à se maîtriser au lieu de contrôler permet de découvrir qu'au moyen de techniques et méthodes il est possible de traverser toutes sortes de situations qui semblent à première vue dangereuses. De même, pour les épreuves de la vie, nous pouvons laisser la vague nous porter, se laisser faire, et tirer beaucoup de plaisir et de joie, en maîtrisant sa planche et sa technique de surf, c'est-à-dire son corps, ses pensées et ses émotions grâces aux méthodes des thérapies brèves qui nous libèrent des sentiments limitants.


Si vous souhaitez laisser tomber le contrôle et passer à la maîtrise de soi pour surfer sur la vague de la vie avec bonheur, je suis à votre disposition pour expérimenter une évolution significative avec des effets concrets d'amélioration du quotidien!

A bientôt,

Rui Gonçalves

Psychopraticien en thérapies brèves


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Envoyé !

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.