Changer pour être mieux

Nous appeler :

Rui Gonçalves
Cabinet de Thérapies Brèves

Hypnose Thérapeutique

Qu'est-ce que l'Hypnose Thérapeutique ?

C'est une sorte de thérapie à plusieurs formes, qui repose sur le travail de l’inconscient dans un état de conscience modifié. Cet état de conscience modifié est appelé « transe », le sujet passe d’un état de conscience habituel à une veille progressive de ses sens, comme lorsque l’on commence à s’endormir.

Cet état existe chez l’être humain naturellement depuis toujours, il est prédominant lorsque nous sommes enfants et que nous sommes concentrés en jouant à un jeu par exemple, impliquant de faire parler des personnages imaginaires, mais également à l’âge adulte. Nous sommes dans cet état plusieurs fois par jour, en prenant notre voiture et en faisant sans réfléchir notre trajet habituel, en lisant un livre, en regardant la télévision. Grâce à des protocoles précis, le thérapeute accompagne son sujet dans cet état hypnotique afin d’écouter ce dont l’inconscient a besoin pour aller mieux.

L’état hypnotique est donc bien souvent un état agréable, dans lequel on peut entrer grâce à des suggestions très douces et relaxantes. C’est aussi un état qui favorise le changement et la prise de conscience, cela peut se faire parfois très vite grâce à la consultation de l’inconscient guérisseur, des émotions peuvent alors surgir là où on ne s’y attend pas, votre thérapeute saura vous accompagner au mieux dans votre quête de changement.

Y a-t-il un danger ?

Auréolée d'un certain mystère, l'hypnose évoque à tort une sorte de pouvoir occulte de celui qui l'utilise. Ne vous inquiétez pas, son influence sur votre inconscient n'est pas toute puissante. Il y a des "sécurités" dans notre cerveau qui nous empêchent de faire quelque chose de contraire à nos valeurs. Si vous vous mettez à faire un strip-tease commandé par un hypnotiseur de foire, ce n'est pas qu'il vous contrôle, mais plutôt que vous possédez quelques pulsions exhibitionnistes !

L'hypnose suit aujourd'hui trois orientations d'utilisation qui sont toutes bien délimités dans leur pratique.

L'hypnose de spectacle

L’hypnose est souvent assimilée à l’hypnose de spectacle, qui n’est à la base pas destinée à un but thérapeutique. Avec ce type d’hypnose, on ne dit plus hypnothérapeute, mais hypnotiseur, et celui-ci vérifie la sensibilité à l’hypnose de ses sujets avant de les plonger en transe grâce à des tests de suggestion.

L'hypnose de spectacle repose essentiellement sur une illusion, celle de prendre totalement le contrôle sur les personnes. Si tel était le cas, nul besoin de passer de "tests de sensibilité" qui permettent surtout d'éliminer les personnes qui ne sont pas suffisamment motivées par se donner en spectacle!

Elles ont l’air d’être manipulés, mais de fait elles acceptent cet état et les actions qu’on leur propose, soit par curiosité, fascination ou tout simplement parce qu’elles n’ont pas envie de résister à l’état agréable dans lequel elles sont plongées. Toutefois, il est impératif d’être volontaire pour être plongé dans un état de transe, nul ne peut y être obligé. Même en transe classique d’hypnose thérapeutique, on peut sortir de cet état quand on le souhaite.

Il n’y a aucun risque de rester figé dans la transe (sinon les cabinets d’hypnose seraient plein de gens qui « sèchent » dans la réserve !) et votre thérapeute ne vous proposera pas l’hypnose s’il voit des contre-indications à votre état ou si vous n’en avez pas envie. En effet, certaines pathologies relevant de la psychose ne permettent pas l’utilisation de l’hypnose et son emploi est contre-indiqué sous influence de stupéfiants ou alcool.

L'hypnose médicale

Selon l'Académie Nationale de Médecine, " l'état hypnotique est considéré comme doté de vertus réparatrices et susceptibles de faciliter secondairement, spontanément ou par suggestion, une meilleure homéostasie et un meilleur aménagement des relations de l'organisme avec son milieu."

A noter, le but de l'hypnose médicale est de soulager, non de soigner, une pathologie comme le souligne le Dr Jean-Marc Benhaiem fondateur du premier Diplôme Universitaire d'hypnose médicale : " L'hypnose médicale intervient à chaque fois qu'une personne vit mal ce qui lui arrive. Elle peut aider à vivre un moment difficile. Mais comme l'expliquait Erickson, l'hypnose médicale ne soigne pas le cancer, elle soigne une personne". En d'autres termes, la pratique ne soigne pas la pathologie mais bien la façon dont la personne l'appréhende. "

L'hypnose tient donc une place intéressante dans l'arsenal des traitements antidouleur, en complément des indications médicamenteuses mais ce n'est pas tout. Son efficacité a été également prouvée dans la réduction du stress en cas d'opération chirurgicale et peut être une aide complémentaire dans le traitement de la dépression.

L’hypnose thérapeutique

L'hypnose thérapeutique est une forme de thérapie qui intervient comme un outil au sein même d'une psychothérapie. C'est-à-dire de travailler sur les changements à apporter à son quotidien pour régler les soucis, petits ou grands, de tous les jours. Son but est de faciliter cette dernière en permettant au conscient et à l'inconscient- stimulé grâce à l'hypnose - de coopérer afin de trouver les solutions qui pourront résoudre ce qui pose problème.

Cet outil thérapeutique est basé sur le postulat que l'individu possède en lui les ressources nécessaires pour faire face à toutes les situations. Ainsi, cette méthode sollicite la participation active de la personne.

Dans tous les cas, vous irez à votre rythme, avec un accompagnement dynamique sur-mesure, aucune thérapie avec l'hypnose ne sera identique à la vôtre puisque le thérapeute s’adapte à chaque personne, et donne une orientation vers votre solution.

Milton Erickson

Milton Erickson (1901-1980) est un médecin américain de génie qui a prodigieusement développé l’hypnose thérapeutique grâce à sa découverte des capacités incroyables de l’inconscient humain. Partant du principe que nous avons toutes les ressources nécessaires en nous pour nous soigner, Milton Erickson, atteint d’une poliomyélite aigue à l’âge de 17 ans, a progressivement perdu l’usage de ses membres.

C’est en expérimentant la force de son inconscient qu’il est parvenu à rééduquer son corps et à recouvrer une partie de sa mobilité, mais aussi par l’observation de ses proches, de leurs mouvements et de leur langage. Appliquant ses observations, il développe une technique thérapeutique formidable : l’hypnose Ericksonienne. Il devient ainsi le plus grand praticien d’hypnose clinique et thérapeutique et est aujourd’hui encore cité comme référence dans le milieu médical et en psychothérapie. 

​Pour un rendez-vous ou toute information complémentaire, contactez-nous !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.